samedi 25 mai 2013

En raison d'un incident technique, le traffic est interrompu entre La Motte-Picquet-Grenelle et Balard. Nos agents sont à votre disposition pour vous indiquer un autre itinéraire.

Je patiente et je compte. A Paris intra-muros il y a 300 stations de métro, avec la banlieue, 400. En admettant, il faut admettre, qu'un pékin lambda voyage d'une station à une autre, il a 400 possibilités de départ et 400 possibilités de destination. A une station de départ correspond 400 stations d'arrivée. Ce qui fait 400 X 400 = 160 000 possibilités de réponses. Les agents du métro, qui ne sont même plus habilités à vendre un ticket, ce matin, elle, l'agente, lisait consciencieusement Voici derrière sa vitrine, ont sûrement eu le temps d'apprendre par coeur ces cent soixante mille possibilités d'itinéraire.
Le voyageur emprunté et dépité par ce contretemps toque à la vitrine.  
Voici émerge de sa léthargie. 
Il demande : - pour des sexes, je fais quoi ?  
Voici lui répond d'un ton peu amène : - veuillez emprunter les correspondances.

 (Toussaint-Guillaume Picquet, comte de la Motte, dit La Motte Picquet, né le 1er novembre 1720 à Rennes (Ille-et-Vilaine) et mort le 10 juin 1791 à Brest, est un officier de marine français du XVIIIe siècle. Au cours d'une carrière de plus de cinquante ans, sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, et pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance des États-Unis, il prit part à 28 campagnes. Respecté et craint par ses adversaires, il n'hésitait pas à engager le combat lorsque ses forces étaient bien inférieures.)

(Antoine-Jérôme Balard, né à Montpellier le 30 septembre 1802 et mort le 30 mars 1876 à Paris, est un pharmacien français.)

(Grenelle, la rue de Paris tire son nom de celui d’une ancienne commune située à cet endroit. Vient du latin garanella, « petite garenne ». On y trouvait notamment le Vél' d'hiv'.)

Ha ! Voilà pourquoi Vélib', ça me rappelle désagéablement Vel' d'Hiv' ! Toutes choses étant égales par ailleurs...


2 commentaires:

P. P. Lemoqeur a dit…

mais ou as-tu trouvé ces antiques wagons ?

daniel a dit…

Heu, c'est une photo que j'ai prise dans une vieille revue, mais laquelle ?!
Quand je tirais mes photos de gueules et de trucs sur des tickets de métro. Tiens, il faudrait que je réalise ce projet d'expo avec la R'tap !
On doit trouver les rames Sprague-Thomson sur internet...
Avec leur première classe en rouge !